• Lapin à la moutarde

    Je ne vois pas souvent de recette à base de lapin sur la blogosphère alors comme j'adore cette viande j'ai décidé de vous en mettre celle que je fais le plus souvent. 

    Alors si vous aimez le lapin suivez moi...

    Lapin à la moutarde

    Lapin à la moutarde

    • 1 lapin
    • 30 g de beurre
    • poivre du moulin
    • 3 feuilles de laurier
    • 8 branches de thym
    • 3 oignons
    • QS de moutarde forte
    • ciboulette (facultatif)
    • 10 cl de vin blanc sec
    • 2 cuillère à soupe de crème fraîche

    Préchauffer le four à 210°C.

    Couper le lapin en morceaux.

    Poser une feuille de papier sulfurisé au fond d'un plat en la laissant déborder de chaque côté.

    Peler et émincer les oignons grossièrement à l'aide du Tornado.

    Les déposer sur le papier sulfurisé.

    Lapin à la moutarde

    A l'aide d'un pinceau badigeonner les morceaux de lapin de moutarde sur les 2 faces.

    Les déposer au fur et à mesure sur les oignons.

    Lapin à la moutarde

    Poivrer, ne pas saler, la moutarde l'est déjà.

    Mettre quelques noisettes de beurre.

    Recouvrir d'une seconde feuille de papier sulfurisé que vous borderez bien sur les côtés de façon à ce que la vapeur ne s'échappe pas.

    Lapin à la moutarde

    Mettre dans le four et baisser la température à 180°C.

    Faire cuire 45 minutes environ selon votre four.

    Mélanger la crème fraîche et le vin blanc.

    Lapin à la moutarde

    20 minutes avant la fin de cuisson ôter la feuille de papier sulfurisé du dessus afin que les morceaux de lapin colorent.

    Lapin à la moutarde

    Dans les 5 dernières minutes ajouter le mélange crème + vin blanc.

    Servir bien chaud saupoudré ou non de ciboulette ciselée.

    Lapin à la moutarde

    Vous servirez ce lapin avec une purée de céleri ou du chou-fleur.

    Cuit de cette façon vous aurez un plat divinement tendre.

    J'ai zappé la photo à l'assiette, je l'avais servi avec une purée de céleri la 1ère fois et une poêlée de champignons la seconde fois.

    Le choix du sommelier : Bourgogne pinot noir, sancerre rouge

    Je vous souhaite un bon mardi et on se retrouve jeudi.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Novembre 2015 à 14:02

    Une viande que je ne mange guère... Et donc que je cuisine guère!!

    Bises, Dine avec SANDRINE

    2
    Mardi 3 Novembre 2015 à 14:03

    Une viande que je ne mange guère... Et donc que je cuisine guère!!

    Bises, Dine avec SANDRINE

    3
    pam35
    Mardi 3 Novembre 2015 à 15:28
    Au contraire moi une viande que Nou aimons. A essayer au four
    4
    Mercredi 4 Novembre 2015 à 13:24

    j'en fais mais pas souvent, je l'apprécie mieux quand je ne le cuisine pas, le fait de le manipuler je ne sais pas, où ça vient du fait que ma mère les achetaient vivant puis les tuer, je pense que c'est le subconscient, sinon c'est délicieux Bises

    5
    Mardi 9 Février 2016 à 00:40

    une recette qui me tente bien...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :